mardi 22 décembre 2015

Philippe Halsman


Philippe Halsman
André Malraux - P Halsman

Il reste encore un mois pour toutes celles et ceux qui n'auraient pu se rendre au musée du jeu de Paume pour voir la rétrospective du travail du photographié américain Philippe Halsman, né à Riga en 1906.
D'origine juive, ingénieur de formation il s'installe à Paris dans les années 1930.

Il ouvre un studio photographique près de Montparnasse. C'est là qu'il réalise ses premiers portraits de célébrité : André Malraux , Marc Chagall, Le Corbusier et André Gide pour ne citer qu'eux.



Le surréalisme l'attire. Dès 1941, il commence à travailler avec Dali .Leur collaboration durera plus de 30 ans.









En 1940, l'occupation allemande le pousse à envoyer sa famille aux Etat- Unis. Quelques mois plus tard, grâce à Albert Einstein, il pourra les rejoindre à New York.
En quelques années, il réussit à se faire une place dans le milieu  de la mode et de la publicité ( Elisapeth Arden, Ford , Etc...) . 
En parallèle, il travaille pour des Magazines comme Life, pour lequel  il réalisera plus de 100 couvertures. Membre de l'agence Magnum, ses portraits de personnalités célèbres, font partie intégrante de notre culture. Ils sont devenus incontournables tellement nous les connaissons.   
Marilyn Monroe, Alfred Hitchcock, Albert Einstein, Marlon Brando, Mohamed Ali, Richard Nixon, louis Amstrong , etc... 


Marlon Brando by P Halsman 
Alfred Hitchcock 1962
 by P Halsman

























Avec sa jumpology", procédé qu'il invente dans les années 1950, qui consiste à faire sauter ses modèles durant les prises de vue. Philippe Halsman se renouvelle et révolutionne d'une certaine façon le milieu de la mode. 
Libération, joie de vivre, insouciance, enthousiasme, retrouvée de l'enfance, voilà ce que restitue ses portraits atypiques de  Philipp Halsman.

Philippe Halsman et Marilyn Monroe
" Lorsque vous  demandez à une personne de sauter , son attention est essentiellement portée sur l'action de sauter et son masque tombe, révélant la vraie personnalité. " 

le duc et la duchesse de Windsor
by P Halsman
" Par bonheur , j'ignore les règles de la photographie , car si je les connaissais, je ne serais pas créatif. Des règles il y a en trop! Voyez-vous, il ne devrait y avoir aucune règle, comme en peinture. le photographe devrait être parfaitement   libre de faire comme  bon lui semble.  "




 A redécouvrir .... Jusqu'au 24 Janvier  au Musée du Jeu de Paume



Brigitte Bardot . - Halsman

vendredi 20 novembre 2015

" A certains hommes tu ne dois pas donner la main, mais seulement la patte. Et je veux que ta patte ait aussi des griffes." 
F; Nietzsche (Ainsi parlait Zarathoustra )

mardi 3 novembre 2015



" Il faut arroser les souvenirs comme des fleurs en pot et cet arrosage exige un contact régulier avec des témoins du passé, c'est à dire avec des amis. Ils sont notre miroir ; notre mémoire ; on n'exige rien d'eux, si ce n'est qu'ils astiquent de temps en temps ce miroir pour que l'on puisse s'y regarder."

Milan Kundera L'identité

mercredi 28 octobre 2015

" Ceux qui ne veulent rien imiter ne produisent rien . " 

Salvator Dali 

lundi 19 octobre 2015

mardi 13 octobre 2015

Double exposition au Petit Palais

D'un côté 250 estampes  du japonais Kunoyoshi, (1797-1861) balaient le genre , en passant du fantastique  ( monstres et démons mythologiques) au satirique, de la représentation de scènes de la vie quotidienne, intime ou encore rurale . Particulièrement moderne, ses œuvres inspirent encore aujourd'hui les créateurs de manga et du tatouage.

Kunoyoshi

Kuniyoshi
Kunoyoshi



Kunoyoshi
De l'autre, et dans son prolongement, le Petit Palais accueille plus de 170 œuvres fantastiques,  de Goya, Delacroix , Gustave Doré et Redon  issues des collections de la Bibliothèque nationale de France.   
Cette exposition au travers ces gravures et lithographies, et la multitude de  fantômes,  démons  et squelettes en tous genres qui s'y trouvent, dévoile les rêves, cauchemars et peurs de tout un siècle  préfigurant par la même l'intérêt que leur portera quelques années plus tard le père de la psychanalyse.  



Delacroix : Faust
Gustave Doré : Dante sur une   chimère


Valérie Sueur-Hermel, conservateur en chef au département des Estampes et de la photographie de la BnF, commissaire scientifique de l’exposition
Gaëlle Rio, conservateur au Petit Palais

lundi 12 octobre 2015

" Sans doute l 'avez-vous remarqué : notre attente - d'un amour, d'un printemps, d'un repos - est toujours comblée par surprise. Comme si ce que nous espérions était toujours inespéré. Comme si la vraie formule d'attendre était celle-ci : ne rien prévoir, sinon l'imprévisible. Ne rien attendre, sinon l'inattendu."
extrait d' Eloge du rien  
de Christian Bobin 



lundi 20 juillet 2015

"L'habitude commence comme un fil de soie et devient vite un câble d'acier."
Proverbe espagnol


vendredi 17 juillet 2015

" Pour être un parfait imbécile il ne suffit pas de se laisser prendre par les mensonges des autres, il faut surtout croire à ceux que l'on se fait soi même. " 

La dame de Shanghaï